Fermes plus résilientes

illustration ferme

La biodynamie a notamment pour objectif le développement de fermes plus résilientes, conçues de telle manière qu’elles puissent fournir le plus possible le fourrage et la fumure nécessaires au bon fonctionnement de l’écosystème-ferme.

Utilisation d’engrais azotés organiques fortement limitée

Nous pensons que la plante doit pouvoir trouver dans le sol tous les éléments nécessaires à sa bonne nutrition – ce n’est pas l’engrais qui doit nourrir la plante, mais le sol ! Aussi, nos agriculteurs certifiés Demeter cherchent en priorité à bien nourrir le sol pour bien nourrir la plante. Ils n’utilisent pas d’engrais azotés chimiques comme l’exige la règlementation bio. De plus, notre cahier des charges Demeter limite l’utilisation des engrais azotés organiques qui sont destinés uniquement à la nutrition de la plante (maximum de 40kg d’azote/hectare à la parcelle, et ce pour tous les types de culture).

La fumure brute privilégiée

Notre cahier des charges favorise largement l’utilisation de la fumure brute et peu transformée, comme les composts et fumiers, pour que les fermes Demeter contribuent concrètement à l’amélioration de la qualité du sol. Par ailleurs, les fumures animales importées sur les fermes Demeter ne peuvent pas provenir de systèmes d’élevage intensifs ou n’utilisant pas de litière.

La taille de la ferme définit la taille du troupeau

Notre cahier des charges définit des exigences pour l’élevage extensif permettant d’assurer des conditions de vie optimales pour les animaux et le développement de la fertilité du sol. Nous avons défini une taille maximale de troupeau, déterminée par les possibilités de production de fourrage sur la ferme. Cette exigence permet une plus grande autonomie de la ferme pour nourrir ses animaux.
Ainsi, les fermes Demeter peuvent accueillir jusqu’à 2 vaches ou 20 moutons par hectare – et pas plus.

moutons dans un verger Demeter

Vers l’organisme agricole

Dans un contexte de forte spécialisation des fermes – au niveau international et tout particulièrement français -, nos exigences favorisent le développement de fermes plus autonomes au niveau de la fumure.

Par exemple, les fermes avec plus de 40 hectares de cultures maraîchères – ayant besoin d’un sol particulièrement riche – doivent développer un atelier d’élevage pour obtenir la certification Demeter. Cette nouvelle exigence s’applique d’ores et déjà aux fermes candidates à la certification Demeter. Les fermes Demeter déjà certifiées doivent respecter cette exigence d’ici 2028 si elles souhaitent conserver leur certification.

D’autre part, les fermes en grandes cultures sans élevage doivent développer une coopération avec une ferme Demeter ou bio voisine pour l’approvisionnement en fumure ou mettre en pratique des mesures de soin du sol intensifiées : rotations avec une plus grande variété d’espèces, un tiers d’engrais verts et utilisation plus conséquente des préparations biodynamiques.

éleveur caressant une vache

Pratiques agricoles sur les fermes Demeter