Soigner la Terre par l’agriculture

La santé de la planète est intimement liée à celle de tous ses habitants. C’est le fondement de l’agriculture biodynamique, approche holistique qui vise à prendre soin de tous les éléments de l’écosystème qu’est la ferme: le sol, les plantes, les animaux et l’humain. La production d’aliments et de matières premières de qualité ainsi que le développement d’écosystèmes plus résilients sont des objectifs recherchés par les agriculteurs en biodynamie.

Régénérer les sols

Le sol est un élément essentiel de l’écosystème-Terre. Il est à la fois régulateur du climat, filtre, haut lieu de biodiversité et garant d’une bonne qualité nutritive des aliments qui y sont cultivés. Plus un sol est riche, plus la qualité des aliments sera élevée. La fertilité du sol est donc fondamentalement liée à la santé humaine et à celle de la Terre.

Le soin des sols est important pour assurer la fertilité des terres et la qualité alimentaire pour les générations futures. Un sol riche en humus et en micro-organismes assure une bonne gestion de l’eau en absorbant plus d’eau en cas de fortes pluies et en résistant mieux en période de sécheresse. Il joue également un rôle de filtre de l’eau de pluie, l’humus retient les nutriments et limite ainsi la pollution des eaux souterraines.

Ainsi, la certification Demeter exige la mise en oeuvre de bonnes pratiques agronomiques. Les agriculteurs certifiés privilégient la fumure brute (compost, fumier) et les amendements qui enrichissent le sol – pour bien nourrir le sol et donc les cultures. L’enherbement des sols des cultures pérennes (vergers et vignes notamment) est obligatoire au moins une partie de l’année. La préparation 500 (bouse de vache fermentée et dynamisée), caractérisée par une haute activité enzymatique (source: La bouse de corne sous le microscope – panorama des études scientifiques (biodynamie-recherche.org)), est également pulvérisée chaque année sur toutes les cultures.

Accompagner les plantes

Les plantes sont elles aussi des êtres vivants qui subissent du stress ou peuvent être sensibles à certaines maladies. En biodynamie, elles font l’objet de soins particuliers, notamment préventifs.

Tout d’abord, la recherche d’une bonne fertilité des sols a pour objectif de bien nourrir la plante. Les agriculteurs en biodynamie utilisent également des préparations fermentées à base de plantes et de quartz, de manière préventive ou après certains incidents (incidents climatiques comme la grêle par exemple). Dans le cadre de la certification Demeter, la préparation 501 (quartz broyé fermenté et dynamisé) doit être utilisée sur toutes les cultures pour accompagner leur développement.

Respecter la nature de l’animal

En biodynamie, l’animal a une place centrale, comme dans de nombreuses sociétés traditionnelles. L’animal fournit la fumure nécessaire à la fertilité du sol, et apporte vie et mouvement sur la ferme. Il convient donc de lui apporter les meilleures conditions de vie: une bonne alimentation, un espace de vie suffisamment grand – en extérieur comme en intérieur -, et bien sûr le respect de son intégrité physique.

Par exemple, les vaches portant des cornes ont aujourd’hui presque totalement disparu. Pourtant, selon une étude menée par le FIBL Suisse, les cornes sont d’une grande utilité pour l’animal : pour se gratter, pour affirmer son rang dans le troupeau. Elles semblent également importantes pour la digestion de l’animal. L’écornage est donc interdit pour l’obtention de la certification Demeter. Cette dernière définit également des exigences complémentaires à la règlementation bio européenne pour le respect de l’animal: sur les fermes Demeter, les animaux disposent par exemple de plus d’espace dans les bâtiments.

Développer la biodiversité

Réintroduire de la biodiversité au sein des systèmes agricoles est nécessaire pour un meilleur équilibre et une plus grande résilience. Les solutions sont multiples pour y parvenir. Le label Demeter exige notamment des zones dédiées à la biodiversité équivalentes à 10% de la surface agricole de la ferme. Les prairies non fauchées, les arbres utilisés dans le cadre de l’agroforesterie ou les forêts non exploitées sont par exemple comptabilisées dans ces zones.

La présence d’animaux sur la ferme est nécessaire pour les grands domaines en maraichage, et idéalement pour les fermes en grande culture afin d’assurer une plus grande autonomie de fumure, mais également une biodiversité apportée par l’animal.

D’autres mesures sont également à mettre en oeuvre en matière de biodiversité pour l’obtention du label Demeter, notamment en fonction des types de productions.

Bien nourrir et respecter l’être humain

L’un des principaux objectifs de la biodynamie est la production d’aliments nutritifs et avec le maximum de vitalité pour bien nourrir l’être humain. Les agriculteurs Demeter prennent donc grand soin des sols, des plantes et des animaux pour des matières premières de la meilleure qualité possible. La qualité des matières premières doit ensuite être préservée lors de leur transformation. Pour cela, le cahier des charges Demeter définit des exigences élevées pour l’élaboration de produits transformés alimentaires, cosmétiques et textiles. Ce cahier des charges est conçu dans une démarche de progrès, il est régulièrement complété pour une approche toujours plus holistique et afin de permettre la certification de nouvelles catégories de produits.

La certification Demeter intègre également les notions de respect de l’humain et de la planète, avec des principes de responsabilité sociale, sociétale et écologique.

illustration ferme en biodynamie

LA BIODYNAMIE

Holistique • Régénérative • Sensible

Nos actualités