Règne Végétal

Types de cultures et/ou produits

  • Miel et produits de la ruche

Liste des cultures et/ou produits

Points de vente

en ligne, marchés

https://www.demeter.fr/wp-content/uploads/2022/06/regne-vegetal-2-Julie-Colson.jpg
https://www.demeter.fr/wp-content/uploads/2022/06/regne-vegetal-5-Julie-Colson.jpg
https://www.demeter.fr/wp-content/uploads/2022/06/regne-vegetal-4-Julie-Colson.jpg
https://www.demeter.fr/wp-content/uploads/2022/06/regne-vegetal-1-Julie-Colson.jpg
https://www.demeter.fr/wp-content/uploads/2022/06/regne-vegetal-2-Julie-Colson.jpg
https://www.demeter.fr/wp-content/uploads/2022/06/regne-vegetal-5-Julie-Colson.jpg
https://www.demeter.fr/wp-content/uploads/2022/06/regne-vegetal-4-Julie-Colson.jpg
https://www.demeter.fr/wp-content/uploads/2022/06/regne-vegetal-1-Julie-Colson.jpg

Situé entre les Pyrénées et Toulouse, au beau milieu de collines qui dominent les plaines Ariégeoises, leur espace agri-forestier leur a permis de tester pendant 2 décennies de nombreuses pratiques de culture, agroforesterie, permaculture, etc. Petit à petit ils ont été absorbés et aspirés par les lieux…

Nullus locus sine genio…

Pas de place sans talent, en quelque sorte, pas de lieu sans manifestation de la force au milieu de la forme. C’est donc en commençant par le lieu, que la fécondité de la Terre leur a permis de trouver des équilibres naturels pour trouver une place dans l’unité de la Nature. Un cahier des charges inspiré des équilibres du Lieu… Nous devons donc repenser l’évolution de nos Terres, de la Terre, reconstruire les écosystèmes qui permettent plus de résilience, face aux défis climatiques qui délimitent la marche effrénée de nos sociétés. Rendre sa place à la Vie, nous intégrer et permettre des productions naturelles quand la fécondité de la Terre mène la danse des espèces.

Le cahier des charges Demeter garanti une transparence et une rigueur quant au respect de l’environnement qui tient une place prépondérante dans leurs productions. Les biotopes sont liés à leur capacité de respecter un équilibre. Leurs productions également. C’est ainsi qu’apparaît le concept d’interdépendance des productions agricoles, celle de l’organisme vivant qui repose sur la fécondité de la Terre.

Des abeilles noires qui parcourent les jardins et visitent le règne avec lequel elles ont passé un pacte depuis la dernière glaciation, des arbres et conifères, nés naturellement de graines, des plantes médicinales, aromatiques qui offrent à leurs préparations leurs propriétés libres de s’exprimer, des légumes anciens qui s’accompagnent et s’harmonisent tout au long de leur croissance et déterminent un équilibre réciproque, le Visage de la Terre s’exprime et les intègre dans l’aventure du Vivant qui les transforme au fur et à mesure de la sérénité qui se dégage de cet ensemble où explosent la Vie et ses valeurs.

Ils sont étroitement liés aux recherches du CNRS, de l’INRA sur les sols, les Abeilles noires, les interdépendances qui leur permettent une vision scientifique dont ils ont aussi besoin pour comprendre l’équilibre, en tant que praticiens expérimentateurs, qui relie le microcosme des bactéries naturelles, des mycorhizes, des champignons jusqu’aux arbres et à la faune qui se développe en fonction de ses propres besoins. Tout est intrinsèquement lié, la Vie attire la Vie…

Voir tous les adhérents