Les conditions d’élevage sur les domaines Demeter

En biodynamie, le bien-être animal est une priorité. Un des principes fondamentaux des cahiers des charges Demeter est que les conditions d’élevage s’adaptent à l’animal et non l’inverse.
Voici un petit résumé des principales exigences des cahiers des charges Demeter pour l’élevage.

Respect du comportement naturel de l’animal

D’une manière générale, les cahiers des charges Demeter exigent que les conditions d’élevage permettent à l’animal d’avoir un comportement le plus naturel possible, adapté à son espèce. L’animal doit pouvoir être en contact librement avec son environnement naturel (accès à un parcours extérieur) et ne doit pas être attaché en permanence.

Mutilations non autorisées

Les mutilations sont interdites : écornage des ruminants; coupage des becs, parage et castration des volailles (pas de chapon possible en Demeter) ; coupage ou limage des dents, coupage des oreilles et des queues ainsi qu’utilisation d’un anneau pour le groin des porcins.
La castration des ovins, porcins et bovins ne peut être autorisée que si elle permet d’améliorer la santé, le bien-être et l’hygiène des animaux. Dans ce cas, la souffrance animale doit être réduite au maximum.

Alimentation des animaux

Un autre grand principe de la biodynamie est le concept d’organisme agricole, selon lequel le domaine agricole est une entité à part entière, devant importer le minimum d’intrants extérieurs. Les cahiers des charges Demeter exigent donc un lien au sol élevé (au moins 50% de l’alimentation doit être produite sur le domaine ou en partenariat avec un domaine Demeter voisin). Au moins les 2/3 de l’alimentation des animaux doivent être certifiés Demeter, le reste devant être de qualité bio. Les sous-produits d’origine industriels et les additifs alimentaires de synthèse (sauf vitamines) sont interdits.
Là encore, les spécificités de l’espèce doivent être respectées au maximum : le fourrage grossier (foin) doit représenter au moins 60% de l’alimentation des ruminants ; pour les gallinacées, les grains entiers doivent représenter au moins 20% ; pour les ovins, 35% de l’alimentation doit provenir des pâturages.

Conditions spécifiques par type d’élevage

Les cahiers des charges Demeter autorisent un maximum de 2 UGB (Unités de Gros Bétail) par hectare, et ce pour tout type d’élevage.

• Bovins, ovins et caprins
Maximum de 2 vaches adultes, 20 moutons adultes ou 20 chèvres adultes par hectare.
Dans les bâtiments : les animaux ne doivent éprouver aucune gêne pour s’alimenter et ne doivent pas être attachés en permanence. Les bâtiments avec sols entièrement en caillebotis ne sont pas autorisés. Les vaches doivent disposer d’une liberté de mouvement lors de la mise bas et les veaux doivent être élevés en groupe (pas d’isolement).
A l’extérieur : accès à des pâtures ou un parcours extérieur toute l’année.

P1070880 Porcins
Le nombre maximum d’animaux autorisés est de 12 à 30 cochons adultes (en fonction du poids) par hectare.
Dans les bâtiments : les sols entièrement en caillebotis sont interdits. Les sols des lieux de repos des animaux doivent être couverts de paille ou de toute autre litière organique. Il est interdit d’attacher les animaux ou de les mettre en cage.
A l’extérieur : les porcins doivent bénéficier d’un parcours extérieur qui leur permet de conserver leur comportement naturel, et notamment de fouiller la terre.

• Volailles
Les cahiers des charges Demeter préconisent la présence d’au moins 2 coqs pour 100 poules.
Dans les bâtiments: la lumière du jour doit être suffisante et l’exposition à la poussière doit être réduite. L’éclairage artificiel peut être utilisé jusqu’à un maximum de 16 heures par jour.
Un lieu de repos en hauteur est obligatoire pour certaines espèces de volailles.
La densité maximum  doit être de  4,4  poules pondeuses  ou  reproducteurs,  7,1 jeunes  poules  pondeuses  ou  un  maximum  de 16 kg de poids vif de volailles à l’engraissement au m².
Un bâtiment peut contenir au maximum 3000 poules, par lot de 1000 poules.
MVT_7354A l’extérieur : la zone de pâturage doit se trouver à proximité du bâtiment, et doit comprendre des bacs de sables pour que les volailles puissent gratter, ainsi que des zones ensoleillées pour le bien-être des animaux. Les canards et les oies doivent pouvoir disposer d’une mare.
La superficie minimale requise est de 4 m² par poule pondeuse ou animal de reproduction, 1 m² par kg de poids vif de volailles à l’engraissement (avec un minimum de  4  m²  par  animal),  10  m²  par  dinde,  5  m²  par canard. Les oies ont besoin d’un minimum de 4 m² de pâturage par kg de poids vif et un minimum de 15 m² par oie.
Âge minimum d’abattage des volailles : 81 jours pour les poulets, de 49 à 92 jours pour les canards (selon les races), 94 jours pour les pintades et 140 jours pour les dindes et les oies.

Commercialisation de la viande

La viande Demeter ne peut être issue que d’animaux nés et élevés sur le domaine agricole ou achetés à un domaine Demeter ou bio puis élevés sur le domaine.
L’achat d’animaux conventionnels pour engraissement sur un domaine Demeter est interdit.

Retrouvez ICI l’intégralité des cahiers des charges Demeter.

Retrouvez la liste des domaines agricoles certifiés Demeter dans notre outil de géolocalisation.