Les bananes Demeter et sans plastique sont chez Naturalia!

La banane est le fruit le plus exporté au monde. Sa production est néanmoins très utilisatrice de matières plastiques qui servent à protéger les fruits pendant leur croissance. Une ferme colombienne a réussi, après plusieurs années d’essai, à remplacer les sacs plastiques par du papier FSC compostable.

La production de bananes

Le bananier n’est par un arbre mais une plante qui peut se développer et donner des fruits en seulement 9 mois. La plante est fragilisée au cours de sa croissance, à la fois par le poids du régime de bananes – pouvant aller jusqu’à 50 kilos – et par le vent. Les producteurs attachent donc les bananiers ensemble avec une ficelle (bien souvent en matière plastique) pour leur permettre de mieux résister.
Lorsqu’il est suffisamment développé (au bout de 6 mois), chaque régime de bananes est ensuite « engainé » dans un sac plastique afin de protéger les bananes des insectes, des oiseaux et pour éviter les frottements des feuilles qui peuvent endommager les fruits.
Enfin, lorsque les bananes ont atteint la taille souhaitée, les sacs plastiques sont retirés et un séparateur – également en plastique – est posé entre les mains de bananes.
Ces sacs, séparateurs et ficelles représentent plusieurs centaines de kilos de plastique par hectare et par an. Le ramassage et le recyclage de ces plastiques ne sont pas toujours assurés sur les fermes, les plastiques se retrouvant dans les sols ou dans les cours d’eau.

L’initiative du producteur Louis Hesselholt

Conscient de l’importante pollution liée à l’utilisation de ces matières plastiques, Louis Hesselholt, propriétaire d’une ferme de 140 hectares certifiée Demeter et Fair Trade en Colombie, a souhaité chercher une alternative.
Après plusieurs années d’essais, il a réussi avec son équipe à remplacer les sacs et séparateurs plastiques par du papier certifié FSC biodégradable que la ferme parvient à utiliser jusqu’à trois années de suite, et qui peut ensuite être composté. Les ficelles sont quant à elles remplacées par des cordelettes en fibres naturelles.
Enfin, début 2021, la ferme a également réussi à supprimer le film plastique – le Banana Vac – qui enveloppe habituellement les mains de bananes dans les cartons livrés aux magasins.
Au total, ce sont plus de 800kg de plastique par hectare et par an qui ont été supprimés.

Les bananes Demeter

Les bananes certifiées Demeter sont cultivées en agriculture biodynamique. Elles sont certifiées bio et répondent aux exigences complémentaires du cahier des charges Demeter, dont voici une liste non exhaustive :

  • Fermes cultivées entièrement en agriculture biologique et en agriculture biodynamique Demeter (pas de mixité)
  • Moins d’intrants autorisés qu’en agriculture biologique
  • Utilisation de composts et de préparations biodynamiques dynamisées (à base de plantes médicinales, de silice et de bouse de vache) pour notamment revitaliser les sols, stimuler la vie microbienne et la formation d’humus. La culture des bananes est particulièrement exigeante et nécessite de prendre un grand soin du sol pour en préserver la fertilité.
  • Développement de la biodiversité: 10% de la surface agricole doivent être dédiés aux zones de biodiversité et/ou la ferme doit mettre en œuvre des actions concrètes pour le développement de la biodiversité (par exemple culture d’une variété ou élevage d’une espèce menacées, ou encore création d’habitats pour les insectes et oiseaux).

Les bananes Demeter et sans plastique de Louis sont chez Naturalia !

Depuis quelques semaines, les bananes Demeter, Fair Trade et sans plastique de la ferme de Louis sont disponibles en exclusivité dans 19 magasins parisiens du réseau Naturalia. L’enseigne s’est engagée à soutenir l’initiative très pertinente de Louis et permet au consommateur parisien d’agir activement pour une agriculture toujours plus cohérente.
Découvrez la démarche de Louis Hesselholt en images ainsi que la liste des 19 magasins distribuant ses bananes sur le site de Naturalia : www.naturalia.fr/bananes-sans-plastique

Sources :
https://www.compagniefruitiere.fr/
http://www.fao.org/economic/est/est-commodities/bananes/fr/
http://www.fao.org/world-banana-forum/fr/

Crédit photos : Dominique Bananas