Communication dans le monde végétal

La biodynamie nous invite à percevoir la nature d’une manière différente de celle à laquelle nous sommes habitués, c’est-à-dire à l’appréhender dans sa globalité avec toutes les relations que cela implique entre les différents règnes, la terre et le cosmos. Chaque règne, chaque élément a son importance pour l’équilibre du tout.

Notre société actuelle a tendance à hiérarchiser les règnes : l’Homme puis les animaux et enfin les plantes. Les plantes, probablement parce qu’elles sont très différentes de l’Homme, beaucoup plus encore que l’animal, sont souvent considérées comme des êtres vivants peu évolués. Pourtant, les plantes sont capables elles aussi de communiquer et de fonctionner en synergie avec d’autres règnes.

Racine collective, dessin de Rudolf SteinerRudolf Steiner dans son cours aux agriculteurs (base théorique et pratique de la biodynamie), décrit dès les années 1920 les racines comme le «cerveau» des plantes. La qualité du sol dans lequel pousse la plante est d’importance, car elle va influer sur la capacité de la plante à développer son système racinaire et donc à communiquer avec un environnement plus vaste.
De nombreuses études récentes corroborent cette approche du monde végétal, et cette notion de système global et vivant commence à faire son chemin. Pour preuve le grand succès rencontré par le livre de Peter Wohlleben*, forestier allemand qui a étudié la vie des arbres pendant de nombreuses années. Les arbres sont décrits dans son ouvrage comme des êtres sociaux, dotés de mémoire et qui veillent sur leur progéniture. Peter Wohlleben insiste lui aussi particulièrement sur ce qui se passe au niveau des racines, qui relient les arbres entre eux.

Afin d’en savoir plus sur cette nouvelle approche du monde végétal, nous vous proposons d’écouter la chronique biodynamique consacrée à cette thématique sur Radio Ethic :http://www.radioethic.com/chronique/la-communication-dans-le-monde-vegetal. Et de découvrir le travail de Peter Wohlleben : https://www.youtube.com/watch?v=w2Db9KCei58

*Auteur de La Vie Secrète des Arbres, éditions Les Arènes.

Dessin: Rudolf Steiner (plantes connectées par leurs racines), 1924.