La préparation biodynamique « silice de corne »

silice de corne - Crédit photo: Jérôme Genée

Préparation essentielle en biodynamie et complémentaire de la bouse de corne, la silice de corne – également appelée 501- stimule la résistance des plantes en renforçant l’épiderme des feuilles et des fruits. Elle est utile au cours des périodes chaudes et humides prolongées et s’avère très efficace contre les maladies dues à des champignons (maladies cryptogamiques). Son emploi dans les cultures sous serre ou sous abri permet de compenser le déficit de lumière. Enfin, elle joue un rôle important dans la saveur, les arômes et la conservation des fruits et légumes. Le cahier des charges Demeter impose l’application d’au moins une silice de corne par an.

Elaboration de la silice de corne

La silice de corne est élaborée à base de quartz, très finement broyé, dont on remplit une corne de vache ayant vêlé au moins une fois. Aucun animal n’est tué pour l’élaboration des préparations, ni même écorné (interdit par le cahier des charges Demeter). Les cornes sont récupérées sur des animaux abattus à d’autres fins. La corne remplie est ensuite enfouie pendant 6 mois lors de la période estivale (de l’équinoxe de printemps à l’équinoxe d’automne). Une fois déterrée, la silice de corne est conservée à la lumière solaire.

Application de la silice de corne

silice de corne - Crédit photo: Jérôme Genée

La silice de corne ainsi obtenue est diluée dans de l’eau, de préférence à 37°c (compter 4 grammes dans 30 à 35 litres d’eau pour un hectare), et brassée, ou plus exactement «dynamisée» (principe de l’homéopathie) manuellement ou à l’aide d’un dynamiseur pendant une heure. La préparation diluée doit ensuite être pulvérisée sous forme de brume très fine sur la partie aérienne des plantes, idéalement dans l’heure qui suit la dynamisation. La pulvérisation de la silice de corne doit se faire tôt le matin, au printemps lorsque les plantes sont déjà vigoureuses et/ou en été ou à l’automne lors de la formation des fruits.

Témoignages

Antoine Pignier, Cellier des Chartreux (Montaigu, 39)
“ Il a beaucoup plu en 2013, plus de 1300 mm sur l’année, et pendant la période végétative (mai, juin, juillet) c’est un cumul de plus de 500 mm de pluie que nous avons dû affronter. Nous avons passé quasiment une silice de corne par semaine en plus des tisanes habituelles, prêle, ortie, reine des prés et achillée. Grâce à cette organisation nous avons pu gérer le mildiou dans cette année difficile. En 2018, la silice de corne nous a permis de bien contenir l’attaque surprise du mildiou survenue en juin. Certains vignerons ont subi des pertes de récolte non négligeable. Le 14 juin, je venais de passer ma 6ème silice avec un total de cuivre métal depuis le début de saison de seulement 1,5kg. »

Robert Dugast, directeur d’exploitation des vergers aux Côteaux Nantais (44)
« Je pratique la biodynamie depuis 1995 dans les vergers des Côteaux Nantais. Mon expérience est que la préparation 501 est utile à la fois contre les maladies cryptogamiques (attaque de champignons) et contre les parasites. Elle est particulièrement efficace en cas de conditions humides avec des températures élevées car elle a la propriété de soutenir la plante pour évacuer l’excès d’humidité et de renforcer le côté immunitaire de la plante. Elle est également utile pour limiter les attaques de pucerons lorsque la croissance des rameaux est forte, et contre les maladies de conservation. Aux Côteaux Nantais, nous faisons entre 2 et 5 passages de 501 par an, selon les conditions climatiques. Enfin – aspect non négligeable – la silice de corne accentue les qualités organoleptiques des fruits (teneurs en sucres, arômes, fibres). En comparant nos fruits avec des fruits de domaines agricoles conventionnels ou bio de variétés et de région similaires, nos fruits sont plus petits, mais plus fermes et avec des taux de sucre et de fibres supérieurs. Je dirais donc que la biodynamie ne fait pas tout, mais apporte un sacré plus! »

Crédit photo : Jérôme Genée
Sources : Mouvement d’Agriculture Biodynamique, Biodynamie Services, Association Soin de la Terre