Conférence internationale sur la fertilité des sols au Goetheanum

Conférence internationale sur la fertilité des sols

Pour sa conférence annuelle, la section agricole du Geotheanum (Suisse) a choisi le thème de la fertilité des sols, enjeu majeur pour notre avenir.
Cet évènement a attiré 750 personnes de 36 pays différents du 1er au 4 février 2017. De nombreux intervenants de qualité – chercheurs et agriculteurs – ont mis en évidence les liens entre qualité du sol, climat et sécurité alimentaire.

Le message de bienvenue du Prince de Galles a été retransmis pour l’ouverture de cette conférence internationale sur la fertilité des sols. Convaincu de l’intérêt de l’agriculture biodynamique, le Prince Charles a mis en place les principes de la biodynamie sur sa ferme (« Duchy Home Farm ») et qualifie les résultats de « prometteurs ».
Il a souligné dans son discours que « la façon dont nous exploitons la terre agricole d’une manière générale, et plus particulièrement le sol, est d’une importance capitale pour assurer la santé future de notre planète ».
Le Prince de Galles a également rendu hommage à Rudolf Steiner qui « fût l’une des premières personnes de notre époque à reconnaître explicitement et à décrire les liens entre la fertilité du sol et la santé des plantes, des animaux et des hommes« . « Il est absolument remarquable que de nombreux principes et pratiques présentés par Rudolf Steiner dans son « Cours aux agriculteurs » (1924) soient encore si pertinents aujourd’hui. Si les conseils de ce visionnaire avait été appréciés à leur juste valeur et appliqués à plus grande échelle, peut-être que beaucoup de dommages environnementaux causés par l’agriculture intensive (…) (dégradation des sols, perte de biodiversité, perte de vitalité des aliments) auraient pu être évités. »

Les nombreux intervenants de la conférence ont démontré, par leurs études et expériences, que les sols plus riches en humus sont capables de stocker plus d’eau et de dioxyde de carbone. Un sol fertile contribue donc naturellement à limiter le changement climatique et à assurer une certaine sécurité alimentaire.

« Les bonnes pratiques agricoles permettent d’améliorer la fertilité du sol au fil des années » a déclaré Ueli Hurter, co-directeur de la section agricole du Goetheanum et agriculteur Demeter en Suisse, qui s’appuie notamment sur son expérience personnelle.

Retrouvez l’intégralité du discours du Prince Charles en vidéo (VO).