Respect du vivant

Le respect de la vie a-t-il encore un sens aujourd’hui ?

L’agriculture biodynamique attache une grande importance au respect et au renforcement des processus de vie : germination, croissance, maturité. C’est à ce titre que les agriculteurs en biodynamie utilisent chaque année des préparations à base de bouse de vache ou de quartz pour stimuler la vie des sols, la croissance et la santé des plantes. Ainsi, elles poussent en harmonie avec leur propre nature et les aliments en sont d’autant plus savoureux.

Pourquoi produire des tomates en plein hiver, alors qu’elles sont si goûteuses en plein été ?

En prenant en compte une dimension plus vaste de ce qu’est le vivant, l’agriculture biodynamique permet d’améliorer la fertilité des sols en agissant sur les processus d’assimilation des minéraux ou en favorisant la présence de vers de terre et de micro-organismes. Cet équilibre de la vie du sol induit un développement harmonieux des végétaux, qui y poussent sans appauvrir les sols. Et tout cela pour le bienfait du consommateur qui trouve ensuite des aliments remplis de vie.

Pour toutes ces raisons, l’agriculture biodynamique s’oppose au brevetage du vivant ainsi qu’à l’utilisation d’OGM (organismes génétiquement modifiés). Ces pratiques entrainent l’agriculture dans l’enrichissement de quelques-uns face à l’appauvrissement d’une multitude de paysans à travers le monde. Ce sont tous les consommateurs qui devront en subir les conséquences.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page